Évolution et diversité de la forme du cochon entre l’Âge du Fer et la période moderne en Gaule et en France. Régionalisme, acquisitions zootechniques et implications historiques (Colin Duval)

(Résumé de l’auteur ; version PDF téléchargeable)

Université François Rabelais de Tours
École doctorale « Sciences de l’Homme et de la Société »
UMR 7324 CITERES – Laboratoire Archéologie et Territoires

Colin Duval
Thèse en Histoire, mention Archéologie
Dirigée par Elisabeth Lorans et Marie-Pierre Horard-Herbin (université de Tours)
Encadrée par Sébastien Lepetz et Thomas Cucchi (Muséum national d’histoire naturelle de Paris)
Soutenue le 11 septembre 2015

Les pratiques économiques et pastorales, en Gaule et en France, entre la préhistoire et la période moderne, sont abordées dans cette thèse. Leur évolution et leur diversité sont appréhendées grâce à diverses analyses historiques et archéozoologiques complémentaires. Le porc (Sus scrofa domesticus) se trouve au centre de la réflexion. Sa place dans l’alimentation, sa morphologie, la préparation de sa viande, sa symbolique religieuse, ou encore son entretien (méthodes d’élevage), sont autant d’indices pour comprendre l’organisation économique des communautés et sociétés humaines.

La première partie de cette étude est dévolue à la synthèse des informations archéologiques et historiques relatives à l’élevage, la consommation et l’utilisation du cochon. Elle permet d’observer la place faite à l’animal dans les campagnes gauloises, dans les sépultures romaines, son image dans les manuscrits médiévaux ou encore le prix d’achat de sa viande à la période moderne.

La deuxième partie de la thèse traite des variations géographiques et chronologiques de la forme du porc. Pour cela elle s’appuie sur la synthèse des données ostéométriques collectées depuis 60 ans par les archéozoologues français. Grâce au traitement morphométrique des ossements de plus de 600 sites archéologiques belges, allemands, suisses, italiens et français, cette démarche permet le suivi des grandes phases de transition agricole et la définition des modèles économiques dans l’ouest de l’Europe.

La troisième partie de ce travail met enfin à profit une méthode novatrice, pour la perception des caractéristiques phénotypiques qui unissent ou distinguent les populations animales : la morphométrie géométrique. Le calcul précis des formes dentaires porcines aide en effet à définir les zones d’élevage, les espaces de prélèvement pour la sélection animale et, par là même, les bassins économiques, les réseaux commerciaux et les points de contact culturels. Cette approche a permis en particulier d’aborder la question de l’influence de la conquête romaine sur les pratiques pastorales gauloises.

Cette thèse propose en fin de compte une revue des informations qui touchent au porc, fournit un solide référentiel ostéométrique de comparaison, et offre une vision neuve du paysage économique français, de son évolution et de sa topographie agricole. Depuis la domestication, en passant par le renouveau des campagnes laténiennes, la conquête romaine, les pratiques d’élevage médiévales, jusqu’à la définition des races au 19e siècle, elle montre la diversité des comportements économiques et leur réaction à différents facteurs d’influence (environnement, stratégies agropastorales, commerce, manœuvres politiques, organisation du territoire, habitudes culturelles).

Mots clefs
Archéozoologie, Histoire, cochon, La Tène, période romaine, Moyen Âge, période moderne, Gaule, Italie, France, ostéométrie, morphométrie géométrique, élevage, alimentation, modèles économiques.

Publications associées

Duval C. & Clavel B. 2018 – Bœufs gaulois et bœufs français. Morphologies animales et dynamiques économiques au cours de la Tène et des périodes historiques, Gallia 75, CNRS Éditions, Paris : 141-172.

Duval C., Cucchi T., Horard-Herbin M.-P. & Lepetz S. 2018 – The development of new husbandry and economic models in Gaul between the Iron Age and the Roman period: New insights from pig bones and teeth morphometrics, Journal of Archaeological Science 99, Elsevier: 10-18.

Duval C., Horard-Herbin M.-P., Cucchi T. & Lepetz S. 2017 – La consommation de la viande de porc en Gaule entre la fin de l’âge du fer et la période romaine. Ruptures et continuité. In : Horard-Herbin M.-P. & Laurioux B. (dir.) – Pour une histoire de la viande. Fabrique et représentations de l’Antiquité à nos jours, Collection « Table des Hommes », Presses Universitaires de Rennes, Presses Universitaires François-Rabelais : 93-116.

Frémondeau D., Nuviala P. & Duval C. 2017 – Pigs and Cattle in Gaul: The Role of Gallic Societies in the Evolution of Husbandry Practices. In: Animal Husbandry in the Western Roman Empire: A Zooarchaeological Perspective, European Journal of Archaeology, Special issue, Volume 20, Issue 3, European Association of Archaeologists, Cambridge University Press: 494-509.

Duval C., Frémondeau D., Lepetz S. & Horard-Herbin M.-P. 2016 – L’élevage du porc : un savoir-faire gaulois ? Apport croisé des études isotopique et ostéométrique des os de cochon. In : Blancquaert G. & Malrain F. (dir.) – Évolution des sociétés gauloises du Second âge du Fer, entre mutations internes et influences externes, Actes du 38e colloque international de l’AFEAF (Amiens, 29 mai-1er juin 2014), Revue Archéologique de Picardie, n° spécial 30 : 583-596.

Duval C., Cucchi T., Horard-Herbin M.-P. & Lepetz S. 2016 – Le modèle romain a-t-il influencé l’élevage en Gaule ? De nouvelles perspectives ouvertes par la morphométrie géométrique et l’observation des formes dentaires du cochon. In : Blancquaert G. & Malrain F. (dir.) – Évolution des sociétés gauloises du Second âge du Fer, entre mutations internes et influences externes, Actes du 38e colloque international de l’AFEAF (Amiens, 29 mai-1er juin 2014), Revue Archéologique de Picardie, n° spécial 30 : 657-662.

Duval C., Lepetz S., Horard-Herbin M.-P. & Cucchi T. 2015 – Did Romanization impact Gallic pig morphology? New insights from molar geometric morphometrics, Journal of Archaeological Science 57, Elsevier: 345-354.

Duval C., Horard-Herbin M.-P. & Lepetz S. 2013 – Morphological changes in domestic cattle in Gaul, from the second century BC to the fifth century AD: diversity of herds in the Seine valley (France) and northern Gaul, Journal of Archaeological Science 40, Elsevier: 3977-3990.

Duval C., Lepetz S. & Horard-Herbin M.-P. 2012 – Diversité des cheptels et diversification des morphotypes bovins dans le tiers nord-ouest des Gaules entre la fin de l’âge du Fer et la période romaine, Gallia 69-2, CNRS Éditions, Paris : 79-114.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search