Les structures d’exploitation et de stockage dans un établissement agricole de la première moitié du Haut-Empire à Pacé (35), ZAC des Touches

Par Laurent Paez-Rezende, Stéphane Jean, Luc Jaccottey, Françoise Labaune-Jean (INRAP)

Poster_AgerXI_paezrevendeetal

Pacé (35), Zac des Touches : phase 3 – fin du Ier s. – début du IIe s. ap. J.-C. S. Jean (©INRAP)

Entre la fin du Ier s. av. J.-C. et le début du IIe s. ap. J.-C., un établissement agricole situé aux portes de Condate (Rennes) s’est structuré à partir et autour d’un vaste ensemble fossoyé qui montre une évolution complexe, prenant la forme d’adjonctions et/ou de superpositions de nouveaux enclos à l’enclos initial. C’est dans cette configuration qu’ont été répertoriés 14 plans d’édifices attestés sur fondations empierrées ou sur ossature de bois, auxquels s’ajoutent 8 autres plans partiels sur ossatures de bois. Sur ces 22 architectures, seuls deux ensembles tiennent lieu d’habitat, tous les autres ayant manifestement une fonction agraire, identifiée (grenier, stabulations, enclos ou clôtures à bétail, charretteries, etc.) ou non, et présentant des dimensions
ou des configurations particulièrement diversifiées.

Pour en savoir plus  téléchargez le poster présenté lors colloque AGER XI « Produire, transformer et stocker dans les campagnes des Gaules romaines« , Clermont-Ferrand du 11 au 13 juin 2014.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *