Rencontres Circa Uillam XI, 12-13 novembre 2015 à Pau

Les prochaine rencontres Circa Uillam 11ème édition, auront lieu les 12 et 13 novembre 2015 à Pau.

appel à communication jusqu’au 1er octobre 2015

Cette rencontre proposée par le collectif Circa Villam se situe dans le cadre d’une dynamique d’échanges initiée en 2010. Depuis cette date, nos rencontres archéologiques se déroulent, chaque année, alternativement à Banyoles (Espagne, Catalogne), Loupian (France, Languedoc-Roussillon) et Pau (France, Aquitaine), sur le thème des uillae à l’époque romaine.

Cette année le thème sera consacré à « Chauffer les uillae, approches croisées sur les agréments et les nécessités de la vie rurale »

Le chauffage des habitats et dispositifs de bains des uillae est un sujet perpétuel d’étonnement chez des visiteurs de nos sites archéologiques et il faut bien admettre que les archéologues les plus blasés restent souvent admiratifs face à la maîtrise technique mise en oeuvre dans ces programmes techniques. Mais en même temps, les coûts manifestement engendrés par les travaux de mise en chauffage et par le fonctionnement de ces installations montrent qu’il s’agit d’un enjeu scientifique à ne pas mésestimer lorsqu’il s’agit d’étudier les arbitrages établis dans le fonctionnement des
uillae et de leurs domaines. Partant de ce constat, il a semblé aux chercheurs rassemblés dans le collectif Circa Uillam qu’il était temps de proposer un point de situation sur cette question pour nos régions. Comme pour les autres thématiques proposées lors des précédentes éditions, il s’agit de travailler de façon très ouverte sur ce sujet en évitant les pièges d’une approche uniquement technique.

En effet, beaucoup d’interrogations demeurent encore sans réponses dans ce domaine et celles-ci ouvrent sur de véritables questions d’histoire rurale. Outre la définition précise des programmes constructifs mis en place et leur liaison avec leur environnement bâti, beaucoup reste à faire sur le calage chronologique de ces installations. Ainsi, par exemple, le passage du système de l’hypocauste à pilettes à celui des conduits rayonnants mérite-il d’être mieux cerné. Quand intervient-il vraiment ? Quels motifs ont poussés les commanditaires et les intervenants techniques à changer de technique ? Quelle pouvait être l’efficacité respective de ces deux systèmes ? L’anthracologie peut aussi constituer un apport décisif dans la compréhension que nous pouvons avoir du fonctionnement de ces installations. Dans le choix des secteurs chauffés apparaissent aussi des contraintes d’ordres très différentes, climatiques certes, mais peut-être aussi et surtout sociales et ostentatoires. En bref, à partir de ce qui pourrait apparaître comme un domaine étroitement technique, la porte est ouverte à toute une série d’interrogations qui entrent parfaitement dans la lignée de celles qui mobilisent les chercheurs de Circa Uillam pour une meilleure connaissance des uillae et par conséquent du monde rural à l’époque romaine.

Télécharger l’appel à communication


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *